• La Petite Vieille Qui [Maintenant] Vagabonde Sur Les Ondes...

    (Parfois, un Week-End tout noir, ça arrrive)

    C'était hier, alors que j'étais à mon bureau pour, très sérieux, dessiner des nuages dans un ciel d'orage. Le téléphone qui sonne, et mes doigts qui répondent machinalement sans arriver à se dépêtrer du crayon à papier. Ensuite, la voix enrouée de mon père qui m'annonce, dans son français dépassé, qu'Elle est partie. Comme ça, dans la nuit ; comme une bougie qu'on souffle après 93 années, Elle s'est éteinte. Puis il s'est excusé, d'autres coups de fil à passer ; je me retrouvai seul face à mon bureau, la voix de Plant et la guitare de Page pleurant pour moi qui ne sais toujours pas. J'essayais de me dire que je ne la verrais jamais plus ; que le résidu de famille que j'avais conservé se restreignait de plus en plus (ce n'est pas vrai ; Tu arrives et Elle s'en va, ç'en serait presque logique. Sauf que moi, je ne le suis pas... Et c'est peut-être ça justement, qui fait de ma vie cette chose si particulière. Cette peinture pas toujours plausible, conçue à la taille de mes yeux pour une compréhension toute personnelle. Un phénomène, dis-tu ? Je veux bien ; mais c'en est un tout autre qui s'est produit ensuite). Après que mon père ait raccroché, alors que je pataugeais dans les relents de mes sentiments ; Elle a appelé. Elle m'a appelé. Le téléphone qui re-sonne, et le vide qui seul me répond ; sur la ligne d'un contact qui niera toujours m'avoir contacté, je n'entends rien d'autre que le fantôme d'un souffle et de quelques courants d'air. Le silence. Comme un message qu'Elle m'a envoyé pour me dire qu'Elle partait... Plus tard, j'ai su que ma soeur aussi avait reçu son appel. Post-Mortem. Merci, ami, de lui avoir prêté ta ligne à ton insu ; de mon répertoire, Elle ne connaissait que toi, j'espère que tu ne lui en voudras pas. C'était juste pour m'entendre une dernière fois, m'offrir son dernier silence, avant de s'en aller de l'autre côté de la balance... Adieu.

    Gatrasz.


  • Commentaires

    1
    Barbara
    Lundi 3 Décembre 2007 à 11:53
    ciao gat,
    ce que tu dis est très touchant.
    2
    Lundi 3 Décembre 2007 à 11:55
    Merci Barbara...
    ...je lui devais au moins ça...
    3
    Lundi 3 Décembre 2007 à 11:58
    c'est
    cette petite vieille qui torturait des gens ?
    4
    Lundi 3 Décembre 2007 à 12:00
    Non Max...
    ...ç'aurait été vachement plus drôle sinon ;)
    5
    Lundi 3 Décembre 2007 à 20:08
    bonsoir "gat" ...
    je passais, je viens souvent te lire...(tiens pas de dessin.. cette fois. ) Bizz pour toi . J'espère que tu vas bien.
    6
    Cousin
    Lundi 3 Décembre 2007 à 22:24
    Souvenir, puis reflet..
    ... de souvenirs, puis reflet d'un reflet. On voudrait être triste et l'on sourit à cet idée ... d'un clin d'oeil bien humain ;-) A bientôt. Cousin.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :