• Moi, mes théories fumantes...


    . Il y a quelques temps, j'avais développé une théorie un peu... particulière sur mes crises de consommation d'alcool(s) très régulières, tous les trois mois environ, à peu près en connection avec mes passages cycliques de déprime. Il faut n'avoir rien à faire pour se laisser aller à réfléchir à ça, c'est vrai ; mais je suis ainsi fait. Quand une préoccupation s'en va, une autre prend sa place pour meubler le vide sidéral qui sinon s'annonce. La seule exception, c'est la musique ; elle m'empêche de trop penser. Je peux fixer dessus mon esprit et me laisser conduire un moment, sans rien d'autre que ce fil conducteur. C'est efficace ; j'ai oublié ce qu'est le stress depuis que j'écoute un peu (enfin, beaucoup) Dire Straits, par exemple...

    Mais passons. Mes élucubrations aidant, j'en étais venu à envisager une sorte de purge mystique par l'alcool, en atteignant une espèce de transe. Le fait est que, vivant en ville continuellement, j'amasse chaque jour des masses de saletés en suspension dans l'air, la pollution quoi. Et puis dans la nourriture, les boissons (toutes^^), et de la même manière pour les paroles et les idées. Le corps accumule tout ça, et cela l'affecte, le ronge, le détruit de l'intérieur. Il lui est donc nécessaire, et même salutaire, de s'en débarrasser...

    Cela agirait par abus progressif d'une toxine jusqu'à ce que le corps se révolte et expulse, en bloc, tout ce qui l'affecte. Le principe de la goutte qui fait déborder le vase, en somme... Mais en beaucoup plus "fort" ; on se réveille de ça épuisé, mais on se sent vide, pur, neuf et prêt à recommencer une nouvelle vie. Jusqu'à la prochaine étape...

    J'ai cherché depuis des correspondances avec d'autres expériences du même type ; j'ai trouvé des liens parfois ténus avec certaines affections (par exemple la boulimie), ou alors des techniques proches. Sauf qu'elles étaient plutôt destinées à... sevrer les alcooliques. Cela ne s'invente pas... Un magnifique pied de nez, que je tâche d'accepter avec toute la philosophie possible. Voilà bien l'intérêt de développer des théories foireuses !

    Gatrasz.

  • Commentaires

    1
    Jeudi 28 Septembre 2006 à 11:13
    T'as pas
    essayé le lexomil ni l'anorexie encore, je te conseille (c'est kif kif avec boulimie et alcool...), addiction aussi, désolée j'ai pas de théorie plus foireuse à te proposer, là......
    2
    Jeudi 28 Septembre 2006 à 11:15
    mais
    est ce que tu en connais la cause de ça?
    3
    Jeudi 28 Septembre 2006 à 11:18
    La cause...
    de quoi, Barbara ?
    4
    Jeudi 28 Septembre 2006 à 11:18
    Oais, non
    je n'ai pas encore tout essayé^^ Mais je vois que tu es de bon conseil, Flo...
    5
    Jeudi 28 Septembre 2006 à 11:22
    moi
    je marche aux carottes, un peu trop en ce moment, je commence à devenir toute orange :)
    6
    Jeudi 28 Septembre 2006 à 11:26
    Oooooooh
    la belle orange ! J'imagine que c'est intéressant à voir !
    7
    Jeudi 28 Septembre 2006 à 11:29
    de tes deprimes
    cycliques
    8
    Jeudi 28 Septembre 2006 à 11:32
    Ah, d'accord.
    La solitude, essentiellement.
    9
    Jeudi 28 Septembre 2006 à 11:35
    Oui en cas
    de solitude ou de déprime, tu peux me demander tous les conseils que tu veux, je suis imbattable pour faire des conneries..... je crois qu'on se comprend ;)
    10
    Jeudi 28 Septembre 2006 à 11:37
    Oui, Flo
    effectivement je crois qu'on se comprend...
    11
    Jeudi 28 Septembre 2006 à 11:38
    la solitude...
    de couer (genre pas des copines) ou solitude en général (genre tu te sens incompris)?
    12
    Jeudi 28 Septembre 2006 à 11:40
    un peu
    les deux, en fait. Je ne fais pas les choses à moitié^^
    13
    Jeudi 28 Septembre 2006 à 11:46
    je vois....
    à mon humble avis il faudrait que tu sois moins "negatif" à ton égard (genre penser que tout ce que tu fais est mal fait etc...), et surtout, ne pas tomber dans le cercle vicieux de l'alcohol, car comme tu même tu le dis, à chaque fois tu te trouves une raison pour boire. Il faut resister à cette tentation de céder
    14
    Jeudi 28 Septembre 2006 à 11:51
    Ne t'inquiètes pas
    merci de tes bons conseils aussi, Barbara ; heureusement, pour l'instant ça ne va pas trop mal... J'ai appris à positiver !
    15
    Jeudi 28 Septembre 2006 à 11:56
    à vrai dire
    je me fais toujours des soucis quand j'entends que quelqu'un a des problèmes... n'hésite pas à en parler... maintenant il faut que j'y aille... ciao!
    16
    Jeudi 28 Septembre 2006 à 14:39
    hej ne t'inquiètes pas
    si cela se présente que tous les trois mois...il faut flipper quand cela devient quasi quotidien...solitude, énervement, déprime ou autres, on a vite fait de tomber dans le "souvent"...bonne journée
    17
    Jeudi 28 Septembre 2006 à 16:34
    la déprime..
    tous le monde la connait à un moment de sa vie .Rien ne va comme on le veut vraiment! Mais se n'est pas une raison de sombrer dans l'alcool !!!!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :