• Le Grand Saut...

     (24 septembre, 23h30)

    Depuis le temps que je lui tourne autour
    Je sens que je vais y avoir droit

    Je m'enfoncerai, tête baissée
    Serrant les dents pour ne pas pleurer
    c'est fini
    Plus le temps de jouer, plus la peine de rêver
    Pour ces nouveaux territoires...
    Je ne me rappelle pas de l'insouciance
    Mais le vide qui s'approche
    En faisant tinter ses clochettes d'argent
    J'en connais déjà le goût...
    Je me balance comme un Chimpanzé sur sa branche
    Devant l'inexorable trou noir
    Je ne serai plus jamais le même
    Déjà je sens que l'Autre au fond de moi germe
    Bientôt, je serai parmi eux
    Ce n'est pas ta faute, tu sais, il le fallait
    Et je ne t'oublierai jamais...
    C'est comme une révolution
    On se retourne et le passé disparaît
    Le futur me cerne et le vide est derrière
    A quoi sert que j'en aie peur ?
    Plutôt le prendre de vitesse
    Le mordre avant qu'il ne morde
    Débouler en leur crachant au visage
    Parce que je serai comme eux...

    Gatrasz.


  • Commentaires

    1
    Lundi 1er Octobre 2007 à 11:39
    Salut Gat'
    Un problème ? J'avoue que je n'ai pas tout compris à ce texte :-)
    2
    Mardi 2 Octobre 2007 à 14:18
    Salut French'
    ...t'inquiète pas, ce texte-là exprimait juste mes peurs quant à certaines étapes que je franchis en ce moment ; je laisse l'enfance loin derrière, et...ça fait bizarre. Mais maintenant, je vais très bien :) Merci...
    3
    Mardi 2 Octobre 2007 à 15:14
    Les étapes
    nous font avancer dans la vie, elles sont autant de passerelles qu'il nous franchir ardemment et envisager sereinement..... Même si ce n'est jamais facile, bon courage en tout cas, je pense bien à toi, bises douces
    4
    Gatrasz Profil de Gatrasz
    Mardi 2 Octobre 2007 à 15:27
    Merci Coquine...
    ...la sérénité, je crois que je l'ai trouvée (au moins pour un moment ;)... Bises aussi pour toi :)
    5
    Barbara
    Mardi 2 Octobre 2007 à 18:44
    ciao gat,
    mais comme qui, en fin?
    6
    Mardi 2 Octobre 2007 à 23:44
    Avancer
    L'âge de raison... perles d'enfance répandues en larmes douces... perles sombres de temps à cueillir en coup de dents... mélancolique et incertaine frontière qu'il nous faut un jour franchir... des moments délicats ou au contraire si durs à peindre. Forts, en tout cas. Belle nuit à toi. Ligeia
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :