• L'Amant-Table...


    Regarde-moi, tiens
    Tu ne peux plus dire que je ne sers à rien
    Prends mon coeur comme tu as déjà pris mon âme
    Mon corps est une petite flamme
    Qui te réchauffe quand tu dors
    Qui ne demande qu'à (te) servir encore...
    Je veux bien être ton tapis
    Un mouchoir qui éponge tes pleurs et tes cris
    Je porterai ce qui te pèse
    Je peux aussi servir de chaise...
    Je t'aime en corps hyperactif
    Je sais aussi être décoratif
    L'esclave qui dénouera tes cheveux
    La chose que brûleront tes yeux...
    N'aie pas pitié de moi
    Sois ma prison, de tes dix doigts
    Ma geôlière, je suis ta clé
    A ton trousseau tu peux me lier
    M'attiffer, me rendre désirable
    Tu es ce vase et je suis la table...

    Gatrasz.

    P.S. : Merci, Petite Flamme, de m'avoir inspiré ce texte...


  • Commentaires

    1
    Jeudi 11 Octobre 2007 à 14:49
    Salut Gat'
    Je crois qu'il y a encore du travail pour que tu écrives sans douleur ;-)
    2
    Jeudi 11 Octobre 2007 à 16:14
    'lut French...
    ...oui, mais c'est déjà (un peu) moins douloureux/dangereux, j'ai moins peur de sombrer dans, hem...disons "la folie" ^^
    3
    Jeudi 11 Octobre 2007 à 16:16
    la lecture
    fait mal en dedans, mais j'aimerais avoir ton talent pour exprimer mes maux! bizous pour toi, dénués de folie
    4
    Jeudi 11 Octobre 2007 à 16:46
    Com' quoi
    se mettre à TABLE exorcise parfois les idées VASEuses... Bon d'accord ! J'ai fait mieux ! M'userais-je ? Meuh non, je muse et m'amuse... Smack, toi !
    5
    Jeudi 11 Octobre 2007 à 16:55
    B'jour vous...
    @MTA : j'espère que ça ne fait pas trop mal...BiZous avec juste ce qu'il faut de folie joyeuse :) >>>> @Topo' : je suis bien d'accord, maintenant je vais PLANCHER sur autre chose (je fais pas mieux que toi^^) :D ...B'soir...
    6
    Barbara
    Vendredi 12 Octobre 2007 à 09:25
    ciao gat,
    ehm, oui, oui, madame le docteur lulu a raison, je crois qu'une petite consultation ne te ferais pas de mal... :-))))))
    7
    Vendredi 12 Octobre 2007 à 14:18
    douleur
    Ecrire sans douleur... mais la douleur sublime tout dans ce texte ! Comme dans bien d'autres d'ailleurs. J'ai beaucoup aimé. Merci... sourires, Ligeia
    8
    Vendredi 12 Octobre 2007 à 14:21
    Oui Ligéia...
    ...mais la douleur, c'est pas forcément sublime, à l'intérieur^^ Merci :)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :