• From The (Middle) East [Remix]...

    Gat' 2010

    ...J'ai vraiment tout essayé pour ne pas m'y remettre ; tout, je vous assure, et je pour ça n'ai pas chômé. D'abord, j'ai décidé que cette année, je me consacrais à mon travail universitaire (vous savez, en vue de ce qu'on appelle un travail sérieux) : mais tout a une fin, et à la mi-mai, c'était plié.

    J'ai essayé les bouquins de science-fiction aussi ; ces vieilles sagas qui ont débuté dans les années 70 et qui continuent à sortir des épisodes inédits, c'est passionnant, j'me disais.
    Herbert, Asimov... C'est sûr, ça l'est : d'ailleurs j'arrive au bout tellement je les dévore vite. Conscient que le problème était loin d'être résolu, je me suis mis à regarder des séries à la télé ; enfin bon, je n'ai pas la télé, mais ce n'est pas un obstacle pour le vrai fan, l'intoxiqué de l'écran qui sommeille en moi a bien su se dépatouiller. Résultat : tout un monde parallèle sous forme de disques sur mes étagères. Et je pensais en avoir pour une vie à regarder tout ça : imaginez, trois ou quatre séries policières, autant de séries de science-fiction, d'autres avec des avions et de la Seconde Guerre Mondiale dedans, enfin, la totale quoi. Hé bien non, ça n'a pas suffi : là, je viens de finir de voir la saison 9 des 'X-Files', la dernière donc. C'est comme un point de non-retour : une étape, un tournant, après il n'y a plus rien. Quelques petits épisodes par-ci, par-là : trouver une bonne série, une vraie, une qui accroche ET qui soit renouvelée au-delà d'une ou deux saisons, ça devient difficile. Enfin bref, une autre source d'abrutissement se tarit, comme une fenêtre qui se ferme une fois qu'on a fini d'observer le paysage. Et je me retrouve là comme un couillon, avec mes petits accessoires : une guitare, du papier, tout un tas de crayons, et je sais que je vais devoir recommencer. Créer. Construire tout un tas d'autres mondes, parce que je ne les trouverai décidément pas ailleurs.

    Alors j'ai craqué, j'ai remis le couvert et racheté du carburant
    (faut c'qui faut) ; mon polar n°1 aura donc un petit frère, et puis bon, voilà, vous avez vu : la BD est de nouveau sur les rails. Je n'ai pas pu faire autrement ; c'est là-dedans, bien caché, et ça ne demande qu'à sortir, n'importe comment. Je n'y peux rien ; et puis bon, en même temps, je peux bien le dire : j'adore ça. La raison n'a rien à faire dans l'histoire, plus c'est fou, plus ça me plaît. Allez comprendre ! Bon, et puis maintenant, il faut que j'y retourne en plus, je vois la table à dessin qui me fait de grands signes. Quelle plaie !


    Gatrasz.


  • Commentaires

    1
    Vendredi 25 Juin 2010 à 10:09
    Bravo !
    Quelques coups de crayon et l'atmosphère y est déjà !
    2
    Samedi 26 Juin 2010 à 12:26
    @Andiamo :
    ...merci bien ! :)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :