• Fait Divers...


    S. monta dans le T.E.R. juste avant que l'agent de la SNCF sur le quai ne siffle le départ. Choisissant soigneusement sa place, à l'écart de tout le monde, il déposa sur la moquette son sac gonflé à bloc et s'assit dessus. Il n'y avait rien d'intéressant dedans ; juste du linge sale et quelques affaires dont il ne se séparait jamais. Docilement, il tendit au contrôleur son billet au premier passage ; ensuite, les écouteurs vissés sur les oreilles, il bascula dans une douce rêverie. Deux heures et demie de trajet... Après un certain temps, il ne perçut même plus les autres voyageurs ; entre les solos de Steve Harris et Dave Murray, il sentait quelque chose, comme une sorte de vent froid, monter du sol à travers ses jambes, le strapontin, dans ses mains posées sur les accoudoirs. Une force étrange, anesthésiante ; il se laissa faire. Ses bras, ses jambes, sa tête n'existaient plus. Son coeur lentement s'estompait, les battements se faisaient plus doux, plus rares...et Pffuit !

    Lorsque la vieille dame, assise un peu plus loin, s'aperçut que S. n'était plus là, elle pensa qu'il était allé aux toilettes ; peut-être même qu'il y fumait, le petit sagouin ! Mais quand le contrôleur, pris d'un doute, voulut vérifier, l'horrible vérité apparut bientôt : S. ne se trouvait plus dans le train... On fit des recherches sur la voie, on démonta le train pièce par pièce. Peine perdue. On ne retrouva jamais S., et ses affaires furent renvoyées à sa famille...

    De l'autre côté de la vitre, S. tapait de toutes ses forces avec ses poings pour se faire repérer. Il avait aussi essayé de hurler ; mais personne ne pouvait plus l'entendre. Il avait cédé à la tentation du poisson rouge, il avait lui aussi voulu sauter hors du bocal pour voir si ce qu'il imaginait existait vraiment de l'Autre Côté. Et il n'y avait rien, en réalité... Bientôt, une autre vérité le fit taire, pour toujours : dans le Néant, on ne peut ni errer ni se morfondre. On n'est plus ; ou plutôt si : on est...le Néant. Pffuit !

    Gatrasz.


  • Commentaires

    1
    Lundi 5 Février 2007 à 10:04
    j'ai raté mon train
    hier... Il paraitrait que le train est parti à l'heure... Z'avez déjà entendu parler de ça vous?
    2
    Lundi 5 Février 2007 à 10:13
    Salut Gat'
    Ah ben voilà, c'est ça d'écouter la musique du Malin ;-) C'est ce qui s'appelle se soustraire au train-train quotidien... néant-moins, il ferait bien de se réincarner.
    3
    Lundi 5 Février 2007 à 10:30
    Ah bon, Jane ?
    ...oui, j'ai lu un entrefilet là-dessus, je crois ;) C'est extrêmement rare, dis-dons, moi j'arrive avec 2h30 de retard même avec le TGV (à eux de nous faire préférer la marche à pied)^^ B'jour !
    4
    Lundi 5 Février 2007 à 10:32
    B'jour French'
    ...hé bien, il a de bon goûts musicaux, le Malin, voilà. Pfff, tous ces jeux de mots, il m'a fallu relire 4 fois ton comm' pour en repérer 2 ; aie pitié de moi... ;)
    5
    Lundi 5 Février 2007 à 10:50
    Ben alors ?
    Tu as du mal le lundi matin ? ;-)
    6
    Lundi 5 Février 2007 à 10:55
    Oui
    ...dormi 3h. P...d'insomnies.
    7
    Flo
    Lundi 5 Février 2007 à 11:18
    La quatrième
    dimension :) ça ressemble à ça... ou bien aux limbes également... Bises gat'
    8
    Lundi 5 Février 2007 à 11:23
    Oui Flo
    ...c'est bien de ça qu'il s'agit. Bises aussi :)
    9
    Lundi 5 Février 2007 à 11:55
    Ouais, Gat'
    moi aussi j'ai des problèmes de sommeil...
    10
    Lundi 5 Février 2007 à 12:18
    Salut Gatz
    J'ai connu un laveur de vitres qui a fini comme ça aussi.
    11
    barbara
    Lundi 5 Février 2007 à 12:19
    ciao scimmia!
    quand j'étais petite je faisais souvent un rêve: que j'étais devenu invisible et je pouvais entrer dans les pâtisseries à manger tous les beignets à la crème..... ce n'est pas fascinant comme disparaître dans le Néant, mais quelle bouffe! :-)))))))))))
    12
    Lundi 5 Février 2007 à 12:39
    Hello Tschok
    ...oui, ça arrive même à des gens très bien. De toute, façon, s'il écoutait du Maiden en travaillant, je suis pas surpris qu'il soit passé à travers la vitre, l'ardeur aidant :)
    13
    Lundi 5 Février 2007 à 13:59
    Oui l'hardeur aidant
    il a du forcer sur la dose.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :