• Cantate Sans Fausses [Que]not[t]es...

    (Photo : Gatrasz dans la steppe...)

    C'est arrivé sans piper mot, quand je pensais croquer la vie à belles dents ; l'inflammation a pris dans les combles et s'est propagée comme une traînée de poudre aux oreilles, où le signal d'alarme ne s'est pas fait attendre. Souffrant comme un beau diable, j'ai couru sur des autoroutes de douleur avec la peur de me faire écraser par l'ambulance. Je suis arrivé indemne ; mais aux Urgences on m'a dit que ma dent était morte en son logement : on aurait dit qu'un obus avait explosé dedans. Cependant le feu couvait toujours ; il allait falloir l'attaquer à la racine. Et pour ça, on envoya non pas la Brigade Canine, mais l'équipe des Sapeurs-Dentistes...

    C'est une équipe de choc, qui travaille au chalumeau et à la
    roulette ; ils évacuent les débris au marteau-piqueur et traquent dans ses derniers retranchements le mal qui insidieusement continue à nous taper sur le nerf. Et après, ils rebouchent tout ça (il y a quelques années, on leur a reproché de plomber l'ambiance ; mais on y a remédié avec de l'argent). Y'a pas à dire, dans mon cas y'avait du boulot mais ils y sont allés sans regarder à la dépense. Ils ont foré, ils sont descendus dans les catacombes creusées par les rongeurs dans mon capital dentaire ; et ce qu'ils ont vu là-dessous racontait toute une histoire...

    "Elle s'est défendue, qu'ils m'ont dit, tous les canaux étaient calcifiés pour endiguer l'avance des vagues inflammatoires". Alors ils n'ont fait ni une ni deux ; ils ont décidé de tout faire sauter et de recouvrir la zone d'un sarcophage étanche, une chappe de plomb (enfin, façon de parler) comme à Tchernobyl. Moi, j'ai assisté à ça, comme anesthésié, les doigts crispés sur le siège incliné, m'imaginant pour me calmer que des extra-terrestres m'avaient kidnappé. Que par une ingérence sur-naturelle, ils m'installaient un amalgame de leur composition qui distillerait dans mon organisme des ions divers au fil (dentaire) des années pour induire électrogalvanisme buccal et autres effets étranges et expérimentaux. Mais si, mais si, ça rassure...

    Gatrasz.


  • Commentaires

    1
    Vendredi 21 Décembre 2007 à 12:59
    Salut Gat'
    Ooooooh, y a quoi enrager ! Mais bon, à la guerre comme à la guerre ;-)
    2
    Barbara
    Vendredi 21 Décembre 2007 à 13:13
    ciao gat,
    la douleur tempre l'esprit! :-)))))))) non je rigole, j'espère que ça va mieux
    3
    Vendredi 21 Décembre 2007 à 13:44
    B'jour vous 2 :)
    @Barbara : oui bin, elle commençait à bouffer mon esprit là, alors j'ai dû agir^^ >>>>>@French : hum, ça va, c'est de bonne guerre ! ;)
    4
    Samedi 29 Décembre 2007 à 08:59
    Chers gat...
    pour quand tu reviendras ici en janvier ? Bonne et heureuse Année 2008 (que tout se passe bien pour toi dans tes études)
    5
    Mardi 1er Janvier 2008 à 21:22
    une petite fée
    ... passe juste sur la pointe des pieds pour te souhaiter une très très belle année 2008 remplie de bonheurs de paix de quiétude et d'amour... Bisous SARAH
    6
    Mercredi 2 Janvier 2008 à 13:07
    ...
    Bonjour, 2008 est arrivé, je laisse ici mon premier commentaire de l’année dans ton blog, un message qui te dira que je forme pour toi plein de vœux qui riment avec merveilleux. Mille bonnes choses à toi pour cette année. Que la santé soit là et qu’elle te serve de socle pour construire ! Construire de nouveaux projets mais aussi de belles amitiés. Que la santé te serve de support pour découvrir des mondes que tu rêves de connaître depuis longtemps ! Que tu ne te sentes jamais dans la solitude que lorsque tu en manifesteras le désir. Que la surprise égaie tes jours et illumine ton existence ! Que 2008 te voit au comble du bonheur, c’est mon vœu le plus cher.
    7
    Vendredi 4 Janvier 2008 à 21:09
    Pour quand tu reviendras...
    ici dans le courant du mois de janvier...je te souhaite une Très Bonne et Heureuse Année pour toi et qu'elle te soit fructueuse.Bizzz "Gat"
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :