• [A] Propos [Des] Orduriers...

     

    L’autre jour dans le métro - lieu propice, s’il en est, à la propagation des complots de masse et à l’élaboration de théories conspirationnistes - m’est venue une idée. Ou plutôt, c’est comme si je l’avais toujours eue quelque part, en orbite, attendant le moment d’entrer en collision efficace avec mon cerveau pour provoquer le choc nécessaire à son explosion. On appelle ça : une révélation.

    Vous avez toujours cru, comme moi, que cette petite icône, généralement en bas de votre écran et désignée «
    corbeille », représentait une sorte de poubelle virtuelle ; un lieu où vos documents attendaient patiemment d’être supprimés, c’est-à-dire virtuellement brûlés par un incinérateur imaginaire. Sans doute, tout comme moi, vous êtes vous amusés à nommer un fichier « votre patron » puis à le supprimer de manière à obtenir le message « Voulez-vous vraiment supprimer ‘votre patron’ ? » et pouvoir cliquer sur ‘oui’...

    Non ? Ah, bon... Enfin, bref, l’idée qui m’est venue l’autre matin, c’est qu’on nous bourre le mou avec toutes ces histoires de poubelle virtuelle. Ça n’existe pas. La vérité, c’est que
    les gens d’internet, ces infâmes espions manipulateurs, savent tout ce que vous faîtes en temps réel, grâce au réseau ! Mieux, ils impriment carrément des copies de tout les documents que vous enregistrez sur vos disques durs ! Comment ? Grâce à la « corbeille ». Tout simplement. Vos dossiers ne partent pas vers l’incinérateur virtuel ; non, en vérité ils sont envoyés directement là-bas, où ils ne sont détruits, physiquement cette fois, qu’après impression et lecture. Et c’est vous-mêmes qui faîtes tout le travail, en cliquant bêtement sur ‘vider la corbeille’...et hop, comme une lettre à la Poste (enfin, presque) !

    Alors moi, je dis :
    STOP ! Soyez économes, ne jetez plus rien à la corbeille, ça leur fait trop plaisir de tout savoir. Et puis, mince, rendez-vous compte : tous ces papiers détruits après lecture, il faut bien en faire quelque chose ! S’ils les brûlaient, on ne respirerait plus depuis bien longtemps, c’est sûr ; s’ils les recyclaient, on n’aurait plus besoin de s’attaquer aux forêts de l’Amazonie. Alors, c’est qu’ils les jettent. Mais où ? Je vous le demande : piratez un satellite de la NASA (celui-ci par exemple), volez des images et, si elle apportent le moindre élément de réponse, envoyez-les moi ici : ADRESSE MAIL SECRèTE !!!


    Gatrasz.


  • Commentaires

    1
    Dimanche 20 Septembre 2009 à 18:34
    scoop additionnel
    "Là-bas", comme tu dis, ben je sais où c'est ! C'est à Corbeille-Essonnes q:)
    2
    Dimanche 20 Septembre 2009 à 18:45
    @Saoulfifre :
    ...merci du tuyau ! :)
    3
    Lundi 21 Septembre 2009 à 05:43
    J'ai volé discrètement plein d'images satellite...
    ...mais comme il n'y avait rien d'intéressant dessus, je les ai mises à la corbeille. :~)
    4
    Lundi 21 Septembre 2009 à 10:47
    corbeille
    Je n'ai rien compris : tu parles de corbeille, alors qu'au théatre je ne loue QUE des baignoires, mettre la main au panier, ça peut remplacer la mise à la corbeille ?
    5
    Dimanche 27 Septembre 2009 à 17:41
    Quoi fraire?
    Je n´envoie pas mes écrit à la corbeille. Je les garde chez moi par tout dès il y a quatre ans. Mes voisins ont porté plainte parce qu´ils dissent que je suis ateint de la maladie de Diogène. J´ai peur qu´un jour on m´emportera au phénopathic et m´on volera touts mes idées. Quoi faire alors...?
    6
    Dimanche 27 Septembre 2009 à 17:51
    @Juan José :
    ...facile ! Va voir un éditeur ; quand tes écrits seront publiés, ils ne t'encombreront plus...et tu seras payé pour ça :)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :